La démarche et le cadre.

 

 

Lionel C10

 

Lorsque j’anime un atelier clown sur une période sur plusieurs mois et qu’il y a une perspective de représentation ou d’ ouverture à un public, autre que les participants, je propose un travail sur le maquillage du clown.

 

C’est une approche dynamique orientée sur les particularités du visage de chaque personne, au service de l’expression.

 

Il ne s’agit pas de reproduire le stéréotype d’une idée du clown, et de le « plaquer » sur les visages, mais plutôt de trouver un maquillage qui « résonne » sur le visage de la personne, qui révèle son expression, la magnifie.

Le maquillage agit comme un masque : il "cache" le visage de la personne tout en mettant en valeur sa singularité.

Valerie_42

Jean-Pierre 7

 

 

 

 

Mettre un nez rouge pour faire rire